La microgreffe folliculaire

Qu’est-ce que la microgreffe folliculaire?

La microgreffe folliculaire est une technique de restauration capillaire qui s’avère une solution efficace pour contrer le problème de la chute de cheveux, notamment la perte de cheveux dite androgénique.

Elle consiste à prélever des cheveux de la couronne, une zone où les cheveux ont la propriété d’être permanents, pour les redistribuer sur les régions plus dégarnies du crâne. Pour ce faire, on a recours à un microscope afin de prélever les «unités folliculaires», soit les regroupements naturels de cheveux qui sont invisibles à l’œil nu.

De manière générale, les cheveux sont prélevés par petites languettes, ce qui a pour désavantage de laisser une légère cicatrice qui est toutefois facile à dissimuler.

Une nouvelle technique : l’extraction folliculaire

Il existe également une nouvelle technique, appelée extraction folliculaire. Plutôt que par languettes, les cheveux sont prélevés un à un par la racine à l’aide d’un poinçon du diamètre microscopique de l’unité folliculaire.

Cette technique est plus coûteuse,  mais présente l’avantage de ne laisser aucune cicatrice.

À quels résultats peut-on s’attendre suite à une microgreffe folliculaire?

Il s’agit d’une intervention mineure qui donne des résultats durables et très naturels.

Quelques semaines après la greffe, les cheveux implantés repousseront de façon permanente. Il sera alors possible de les coiffer comme bon vous semble,  y compris de les colorer! Les cheveux greffés ne requièrent pas d’entretien particulier.

Comment se déroule l’intervention?

L’intervention se pratique sous anesthésie locale. Une séance maximale peut durer de quatre à cinq heures. En général, le patient demeure en position assise et peut regarder un film pour se distraire.

Dans un premier temps, le chirurgien prélève une fine lanière de cheveux  à l’arrière de la tête du patient. Cette fine lanière est ensuite divisée en centaines de greffons qui seront implantés individuellement dans la zone dégarnie du cuir chevelu.

La microgreffe comporte peu de douleur durant l’intervention, outre un léger picotement au moment de l’anesthésie. Le prélèvement par bandelette laisse une mince cicatrice qui peut causer une douleur modérée durant quelques jours après l’intervention. Un analgésique suffit à soulager cette douleur.